samedi 25 janvier 2014

Saint-Hippolyte, le 31 mai 1815

Changement de maire à Saint-Hippolyte en 1815

Retranscription pour la mairie de Saint-Hippolyte (orthographe et accentuation fidèles au document).


Vieux papiers des Pyrénées-Orientales

St Hypolite

L'an Mil huit cent quinze et le trente un mai dans la maison commune de St Hypolite.

Nous Etienne Masnou maire de la dite commune, désigné par monsieur le sous-prefet de l'arrondissement de Perpignan avec la lettre du 27 mai courant, aux fins de proceder à l'installation du sieur Pierre Gari [Heyt] elu maire de la présente commune, et Cyr Balete Conill elu adjoint ; lesquels avons invité de se rendre à la présente séance, a quoi ayant été satisfait ; leur avons donné lecture de l'arreté de Monsieur le prefet de ce département daté du 27 courant.
Et aprés lecture faite du dit arreté le dit Pierre Gari Heyt elu maire à declaré accépter la dite fonction de maire de la présente commune, et a successivement preté le serment dont la teneur etait  je jure obéissance aux constitutions de l'Empire, et fidelité à l'Empereur.
Ensuite le dit Cyr Balete Conill elu adjoint au maire, à declaré aussi accepter la dite charge d'adjoint et à au même instant preté le serment d'obéissance aux constitutions de l'Empire et fidelité à l'Empereur, serment prescrit par l'article 56 du senatus consulte du 28 floréal an douze.
Aprés quoi nous Etienne Masnou susdit et soussigné aux qualités cy dessus les avons installé pour exercer les fonctions cy dessous , à çavoir,

Le dit Pierre Gari Heyt celle de Maire
et le dit Cyr Balete Conill celle d'adjoint au maire.

De tout quoi avons dressé le présent Procés verbal lequel aprés lecture faite l'avons clos et signé ;
à St Hypolite le jour mois et an que dessus.

Pierre Gari, Cyr Balete, Masnou

[Signature]
Masnou

Vieux papiers des Pyrénées-Orientales

Commentaires

En 1806, la population de Saint-Hippolyte est de 445 habitants.
En ce 31 mai 1815, Étienne Masnou, maire, passe le relais à Pierre Gari.

On trouve de nombreux patronymes dans ce texte, parmi lesquels Conill, Masnou  et Balette sont cités parmi les plus communs  en 1841 à Saint-Hippolyte.

En lisant la retranscription de ce document, on ne peut s'empêcher de penser à première vue que le maire ne sait pas écrire correctement le nom de sa propre commune.  Mais bien sûr, il n'en est rien et heureusement Lluís Basseda, dans sa Toponymie historique de Catalunya nord, est là pour nous fournir une explication.
Le nom actuel et officiel de la commune est Saint-Hippolyte, forme savante en français conforme au Sanctus Hippolytus d'origine (martyr du 3ème siècle). Les formes anciennes du village de Saint-Hippolyte qui nous intéresse dévient très vite de la graphie savante, puisque le lieu est mentionné sous le nom de Sanctus Ypolitus dès 963, et que l'on trouve S. Hypolitus au 11ème siècle, puis plus tard Sant Ypolit et Sent Ipolit et enfin Sant Hipolit au 17ème siècle. Il n'y a donc bien, dans la forme catalane, qu'un seul "p" et un "y" fluctuant.  Au vu de ces éléments, la graphie utilisée par le maire paraît conforme à l'usage local, indépendamment de la graphie savante choisie par la République.

Source : ADPO, 2M37
Photos : Fabricio Cardenas (cc-by-sa)


Ce blog vous intéresse ? Vous pouvez vous y abonner
en bas à droite de cette page dans la section Membres.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire