jeudi 27 mars 2014

Arrestation d'un général espagnol à Laroque-des-Albères, 3 juin 1829

Des rebelles espagnols se cachaient dans les Albères


Vieux papiers des Pyrénées-Orientales
Francisco Milans del Bosch
Le journal L'Ami de la religion et du Roi, paru à Paris à des fréquences diverses de 1814 à 1862, a le mérite d'avoir un titre explicite. On y discute donc beaucoup de religion et de toutes les monarchies régnantes en Europe. En 1829, le titre paraît deux fois par semaine. On y trouve la petite brève suivante.

L'Ami de la religion et du Roi,  17 juin 1829

Des Espagnols ont été surpris et arrêtés, le 3 de ce mois, dans une grange située au pied de la montagne des Albères, près de la commune de Laroque, la plus voisine de l'Espagne. Ils étoient au nombre de sept, armés de fusils et de pistolets. Parmi eux se trouvoit le général Milans, que l'on croyoit toujours à Montpellier. On savoit que quelques mouvemens d'insurrection s'étoient manifestés sur les frontières de la Catalogne, et les autorités françaises avoient pris toutes leurs mesures mais l'arrestation du général Milans est une mesure qui révolte tous les journaux du parti.

Le général arrêté à Laroque-des-Albères est Francisco Milans del Bosch (1769-1834). Libéral et franc-maçon, il dut s'exiler à plusieurs reprises en France après diverses tentatives ratées de soulèvement contre le règne absolutiste du roi d'Espagne Ferdinand VII.

On trouve dans le même numéro, une page plus loin,  une autre information qui démontre que la vie ne devait pas être amusante tous les jours sous Ferdinand VII :

Tous les théâtres sont fermés pour trois mois, en Espagne, à cause de la mort de la Reine.

Concernant le général Milans, le contretemps de Laroque-des-Albères ne l'empêche pas de revenir l'année suivante en Empordà pour participer à une nouvelle insurrection, également avortée. Il meurt en 1834 dans sa ville natale de Sant Vicenç de Montalt, près de Barcelone.

Source : Gallica
Illustration : Anonyme, XIXe s. [domaine public]


Ce blog vous intéresse ? Vous pouvez vous y abonner
en bas à droite de cette page dans la section Membres.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire