lundi 1 septembre 2014

Un anarchiste espagnol arrêté à Llupia en 1904

Des anarchistes à Llupia ?
En 1904, la répression contre les anarchistes en Espagne va bon train, puisqu'alors le simple fait de ne pas faire de mariage religieux ou de ne pas faire baptiser ses enfants peut suffire à vous rendre suspect et à vous faire arrêter. Il n'est pas étonnant, en conséquence, que de nombreux anarchistes  se réfugient de l'autre côté de la frontière, à Perpignan et dans sa région. Mais les forces de police espagnole et française collaborent dans leur traque des anarchistes, ainsi qu'en témoignent les dépêches parues ci-dessous, révélant la présence d'un supposé terroriste à Llupia, près de Thuir.


Arrestation d'un anarchiste

Perpignan, 23 septembre. - Dépêche particulière du Matin. - La police barcelonaise ayant eu vent d'une réunion secrète d'anarchistes, tenue à Perpignan, a envoyé des agents dans notre ville. Sur leurs indications, le commissaire spécial Decamps a fait arrêter à Thuir, par la gendarmerie, le nommé Mestruc, sujet espagnol.
Le gouvernement espagnol a demandé au gouvernement français l'extradition de cet anarchiste, qui aurait, dit-on, participé aux récents attentats à la dynamite commis à Barcelone.

Deux jours plus tard, on en sait un peu plus et notamment que cet anarchiste a été arrêté non pas à Thuir, mais à Llupia.
 
L'Aurore (Paris), 26 septembre 1904

Arrestation d'un anarchiste espagnol .- Perpignan .- La gendarmerie a mis en arrestation, près de Llupia, canton de Thuir, un anarchiste espagnol considéré comme dangereux. C'est le nommé Mestruc, soupçonné d'être l'auteur de l'attentat à la dynamite du palais de justice de Barcelone.
Mestruc a été interrogé par le commissaire spécial, en présence d'un agent de la police espagnole.


Source : Gallica (cf. liens)
Photo : Mairie de Llupia, par Fabricio Cardenas (licence CC-BY-SA)

Ce blog vous intéresse ? Vous pouvez vous y abonner en bas à droite de cette page dans la section Membres.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire